|

Troubles du sommeil : Diagnostic des 9 troubles les plus connus

 troubles du sommeil Les troubles du sommeil peuvent toucher des personnes de toutes les classes sociales et de tout âge. Plus de 35% des Français souffrent d’au moins un trouble. D’ailleurs, dormir est un besoin fondamental et physiologique nécessaire pour qu’une personne soit en bonne santé. Il existe pourtant des troubles du sommeil qui peuvent empêcher de profiter de nuits réparatrices. Alors, qu’est-ce que c’est que ce mal qui empêche de dormir ?

La journée du sommeil se fête le 18 Mars ! D’ailleurs, au-delà de la journée du sommeil, il faut apprendre à bien dormir, toute l’année.

Les troubles du sommeil se définissent comme suit : ce sont l’ensemble des causes qui empêchent une personne de dormir ou la tient réveiller durant la nuit. Ils peuvent survenir dès le plus jeune âge comme des enfants de quelques mois aux âges les plus avancés. Voici comment connaître la cause, les symptômes et les traitements pour diagnostiquer des troubles du sommeil.

Quelques chiffres clés sur les troubles du sommeil

difficulté à dormirLes insomnies, à eux seuls, représentent une grande partie des troubles du sommeil. Typique dans de nombreux foyers! En effet, ce trouble touche 20% de la population française. Cela fait de lui un des troubles du sommeil le plus connu. Selon votre cas, l’insomnie est soit passagère lors de période de stress ou chronique si vous avez une pathologie qui l’explique.

On parle de troubles du sommeil lorsqu’il est difficile pour vous de trouver le sommeil. La période pour arriver à l’endormissement est longue. Il vous faut plusieurs heures pour vous endormir ou il peut arriver que vous vous réveillez dans la nuit sans réussir à vous rendormir. Cela rend le sommeil difficile et très peu réparateur.

Pourquoi vous n’arrivez pas à dormir ? Voici des pistes !

De nombreuses causes peuvent également rendre très difficiles l’endormissement, citons parmi eux:

  • les ronflements,
  • le mal de dos,
  • apnée du sommeil,
  • sueurs nocturnes,
  • somnambulisme,
  • paralysie du sommeil,
  • stress,
  • les terreurs nocturnes,
  • cauchemar,
  • l’énurésie
  • ou encore la dépression sont autant de complications qui viennent rendre difficile le sommeil.

Voyons quelques-uns de ces événements et comment ils impactent le sommeil.

Les 9 troubles du sommeil les plus fréquents et leurs conséquences :

1) Les ronflements et les insomnies

L’une des raisons qui provoque l’insomnie est d’être ronfleur ou de dormir avec un ronfleur. 60%, c’est le pourcentage d’homme ronfleur après 60 ans. Pour les femmes, 40% d’entre elles ronflent après 60 ans. Les ronfleurs souffrent de sommeil peu réparateur surtout si c’est allié à l’apnée du sommeil. De plus, cela peut devenir très contraignant pour le reste de la maison.

Le bruit d’un ronfleur peut aller de 40 db à 95 db, soit le bruit d’une grosse voiture. Du coup, cela crée forcément des troubles du sommeil pour le partenaire qui a un sommeil léger en l’empêchant d’atteindre le sommeil paradoxal, et le sommeil lent profond. Il est donc important de consulter un généraliste pour trouver une solution et retrouver une meilleure nuit.

2) Une mauvaise literie, mal de dos et le manque de sommeil

comment choisir un matelasUne autre des raisons qui provoque une extrême fatigue est de posséder une mauvaise literie. Courbatures, mal de dos, difficulté à s’endormir, douleurs musculo-squelettique sont quelques conséquences d’une mauvaise literie. Cela peut vous tenir réveillé pendant toute la nuit et donc causer des insomnies. L’insomnie chronique a un effet sur votre santé et le mode de vie d’un individu.

Nous avions fait une liste des marques de lit à éviter.

De plus, vous pouvez trouver le top des matelas et les modèles qui réduisent les pressions et donc le mal de dos. Ainsi, vous allez réduire les troubles du sommeil liés au mal de dos.

3) Syndrome d’apnée du sommeil et les nombreux réveils dans la nuit

Certaines personnes souffrent d’apnée du sommeil. Cela correspond à un arrêt de la respiration pendant plusieurs secondes et souvent de manières répétées dans la nuit lors de votre sommeil. De plus, l’apnée du sommeil peut créer des réveils brutaux ou l’impression de n’avoir jamais correctement dormi.

C’est un trouble du sommeil qui provoque des insomnies, mais surtout qui met en jeu la vie du dormeur à cause de la respiration obstructive du sommeil. Le syndrome d’apnée est à prendre au sérieux. Il est essentiel de s’en préoccuper très rapidement et de consulter les spécialistes en apnée du sommeil qui sont nécessaires.

4) La température et les insomnies, une cause, symptômes d’un mauvais sommeil

surmatelasQuand on dort, il convient de se rapprocher d’un nombre de degrés optimum qui de 18 degrés dans la pièce. Le corps est alors dans les bonnes conditions pour un endormissement. D’ailleurs, quand il fait trop chaud ou trop froid, cela peut vraiment devenir compliqué. C’est pour cela qu’il convient de vérifier la température de la pièce lorsqu’on souffre d’insomnie.

De plus, il existe des gens qui souffrent de sueurs nocturnes quel que soit le temps qu’il fait. Cette abondance de sueurs est très embêtante au point de conduire souvent à une mauvaise nuit. Pour vous aider, commencez par acquérir un surmatelas aéré si vous avez un matelas trop chaud. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez vous diriger chez un généraliste pour trouver une solution adéquate.

5) Somnambulisme, le trouble du sommeil

L’un des troubles les plus connus est sans aucun doute le somnambulisme. De nombreux films en ont fait un phénomène drôle et cocasse. Dans la réalité, souffrir de somnambulisme n’a rien de glamour. En effet, c’est un trouble du sommeil qui doit être correctement diagnostiqué. Il s’agit d’avoir un état de conscience pendant le sommeil. Ce n’est pas obligatoire de marcher, cela peut se faire également au lit. Toutefois, dans certains cas, il arrive que la marche soit également associée

6) La paralysie du sommeil

Rendu populaire par de nombreux témoignages, la paralysie du sommeil est un trouble du sommeil qui en inquiète plus d’un. Pourtant dans la majorité des cas, c’est bénin. Pendant cette étape, la personne est réveillée mais impossible pour elle de bouger son corps. 30% de la population mondiale va subir ou a subi au moins une fois une paralysie du sommeil ! C’est heureusement sans danger.

7) Le stress et les insomnies

Pendant les périodes de grand stress, il est fréquent de perdre le sommeil pendant une période transitoire. En effet, les déménagements, les examens, la perte d’un être cher, mais également pour des moments positifs comme lors d’une promotion ou un rendez-vous galant, vous pouvez souffrir d’insomnie. C’est une réponse tout à fait normale du corps. Pensez à vous relaxer et retrouver ainsi le sommeil profond et réparateur.

Le changement d’heure produit également un stress pour le corps qui peut rentrer dans cette catégorie d’insomnie.

Voici de quoi vous aider avec les troubles du sommeil et l’insomnie.

8) Les terreurs nocturnes et les cauchemars

Le trouble du sommeil qui sont souvent les plus terrifiants sont bien les terreurs nocturnes. Ils sont à dissocier des simples cauchemars. C’est un trouble du sommeil normal. Les terreurs nocturnes surviennent en général entre 2 ans et 4 ans. Ces terreurs ne les réveillent pas particulièrement et dans la majorité des cas, ils n’en ont aucun souvenir.

Toutefois, il peut arriver que des difficultés de sommeil chronique ont une conséquence sur le sommeil de l’enfant, surtout s’il n’atteint pas le sommeil paradoxal.

Les cauchemars moins intenses touchent les gens de tout âge. Souvent les cauchemars peuvent réveiller et empêcher de dormir tant qu’on n’est pas de nouveau rassuré.

9) L’énurésie

Vous ne connaissez pas ce mot. Mais, l’énurésie est le fait d’avoir des émissions urinaires qui surviennent souvent pendant le sommeil. Du coup, l’humidité du lit peut vous réveiller et il est alors dur de retrouver le sommeil. En plus d’une alèse de lit imperméable, il est essentiel de prendre des mesures pour vous aider. Le généraliste pourra vous donner tous les conseils pour passer de meilleure nuit à commencer à moins boire avant d’aller au lit, par exemple.

10) Le syndrome des jambes sans repos

Vous avez l’impression de ne pas dormir à cause du syndrome de jambes sans repos. Cela se caractérise par une envie incontrôlable de devoir bouger la jambe surtout quand le soir est venu. Aussi appelé la maladie de willisekbom, ses impatiences impactent négativement votre sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *